Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 13:19

 

Guido Westerwelle "Avant que je ne meure, être gay sera une évidence" 

traduction de l'article du Stern du 15 janvier 2014 :

http://www.stern.de/politik/deutschland/guido-westerwelle-bevor-ich-sterbe-wird-schwulsein-eine-selbstverstaendlichkeit-sein-2083215.html

 

Gudio Westerwelle a été le premier ministre des Affaires Etrangères allemand à s'être Pacsé avec un homme. Maintenant qu'il n'a plus de fonction officielle - il fait partager ses expériences dans un entretien avec le Stern.

 

guido_westerwelle_homosexua_fitwidth_489.jpg

L'ancien ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, postule que la société n'est pas encore assez éclairée quand il s'agit de la question de l'homosexualité © Hans-Jürgen Burkard

 

L'ex-ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle (FDP) attend que la chancelière Angela Merkel (CDU) fasse avancer l'égalité des homosexuels, de l'union civile vers le mariage.

Dans l'interview, le rédacteur en chef du Stern, Dominik Wichmann, raconte que l'homme de 52 ans avait suivi avec attention la déclaration sensible du porte-parole du gouvernement sur le coming out de l'ancien joueur de football national, Thomas Hitzlsperger. Mais ce n'était que ses premières prises de parole.

 

Westerwelle au Stern : "Je préférerais, si c'est ce qui a si bien progressé sous notre 'règne', que ceci soit également accompli, à savoir l'égalité juridique complète des unions civiles de même sexe avec le mariage."

 

La chancelière l'a entre ses mains

 

Sur la question de savoir s'il avait été frustré par le manque de volonté de la chancelière sur la pleine égalité, l'ancien ministre des Affaires étrangères a déclaré: "Oui, mais maintenant elle l'a entre ses mains ..." Il se féliciterait, si les mots du porte-parole du gouvernement se traduisaient en actes politiques.

 

L'Allemagne, dans les yeux de l'ancien dirigeant du FDP, malgré tout, n'est pas une société encore suffisamment éclairée. Dans l'entrevue avec le Stern, il a rappelé que le samedi même avant la confession de Hitzlsperger, l'ancien ministre du Travail, Norbert Blum (CDU), avait dit que l'égalité des unions homosexuelles était une sorte de phénomène d'esprit du temps auquel la Cour Constitutionnelle fédérale ne devrait pas succomber. Néanmoins, la CDU avait toujours été son partenaire de cœur a déclaré Westerwelle : "Le SPD n'était en général pas mieux, quand il s'est agit d'esprit étroit l'Allemagne a toujours été une très très grande coalition .."

 

Westerwelle se rendrait à Sotchi

 

Westerwelle a pointé, dans l'entrevue avec le Stern, les allégations passées selon lesquelles il n'avait pas pris clairement position, du temps où il était vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères, ni assez fortement sur la discrimination à l'égard des homosexuels dans les pays arabes et d'Europe orientale. "Je l'ai toujours fait, là où c'était nécessaire. Mais j'étais en premier ministre des Affaires étrangères et en second un ministre des Affaires étrangères gay." Même en Arabie Saoudite, où les homosexuels risquent la peine de mort, j'ai beaucoup parlé des droits civils et de la liberté d'expression "d'une manière raisonnable et diplomatique, comme c'est habituel pour les controverses internationales".

 

Contrairement au président Joachim Gauck qui ne fera pas de visite en Russie pour les Jeux olympiques d'hiver à Sotchi, Westerwelle ferait un tel voyage. Si il était encore ministre des Affaires étrangères, il irait, "et il irait accompagné", a t'il déclaré au Stern .

 

Westerwelle, qui vit avec le manager d'événements Michael Mronz, en partenariat enregistré depuis Septembre 2010, entra dans la conversation sur le sujet des enfants: "Si j'étais dix ans plus jeune, j'en aurais, oui." Cela ne le rend pas malheureux, mais plutôt "songeur". Enfin, la discrimination des unions homosexuelles est souvent justifiée par le fait qu'elles ne peuvent pas engendrer des enfants. Il s'est alors demandé si dans les mariages hétérosexuels, ceux qui n'avaient pas d'enfants n'étaient pas mieux.

 

Selon le point de vue de Westerwelle, il faudra du temps avant que le sujet de l'homosexualité soit devenu un fait généralement accepté. Mais il s'est montré visiblement confiant: "Je vous le dis, avant de céder la cuillère ('passer l'arme à gauche'), être gay sera une évidence", a déclaré l'ancien ministre des Affaires étrangères au Stern.

 

_____________________________

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanrossignol - dans allemagne
commenter cet article

commentaires