Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 12:08

 

Poutine a expliqué pourquoi il avait embrassé le garçon Nikita sur le ventre

traduction de l'article de Korrespondent.net, du 6 Juillet 2006 :

250px-Nikita_putin_preparing.jpg

 

Lors de la conférence en ligne le président russe a été interrogé sur les raisons qui avaient poussé Vladimir Poutine à embrasser un garçon de 5 ans, Nikita Konkin, sur le ventre.

 

Cette question a été posée en dépit des avertissements sur certaines questions destinées à Poutine qui ne seraient pas posées lors de flash-mobs qui surestiment artificiellement la popularité de certains sujets.

Poutine a dit qu'il voulait juste caresser le petit garçon, qu'il lui apparaissait comme un petit chaton. Selon lui, "il s'agissait d'une rencontre imprévue". Le garçon semblait selon Poutine, "si indépendant". Le président russe a comparé Nikita à "petit chaton" et a déclaré qu'"il voulait juste le caresser".


1760598.jpg


Comment c'est arrivé


Poutine est arrivé à sa résidence par la Place de la Cathédrale du Kremlin, après une réunion avec les diplômés des académies militaires.

Sur la façon dont le dirigeant russe s'est arrêté pour parler avec les touristes - russes, américains et français, qui sont venus faire un tour au Kremlin.

Une attention particulière a été accordée par le président à un garçon, âgé de 4 à 5 ans. Poutine s'est accroupi et a demandé comment il s'appelait. Le garçon était clairement gêné, mais a déclaré: "Nikita". Poutine a alors pris le petit garçon dans ses bras, puis lui a maladroitement retiré son tee-shirt et embrassé son ventre.

 

Poutine s'est alors levé, a tapoté la tête du garçon et escorté, est passé devant la foule des touristes étonnés.

                                    ______________________

 

vidéo sur cette 'rencontre' : "Poutine fait un bisou au garçon Nikita sur le ventre" :

http://youtu.be/c72swYTisvY

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanrossignol - dans russie
commenter cet article

commentaires