Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 10:31

"Dans l’Eglise de Dieu tout le monde n’est pas malade d’homophobie"

texte du Prêtre Michele de Paolis, publié sur le site de l’AGEDO de Foggia (association des parents et amis d’homosexuels) en mai 2011repris sur le site des "chrétiens LGBT de Palerme" 

http://blog.libero.it/gruppoalidaquila/10246589.html 

via le blog d'Yves Daoudal "A qui le pape baise la main" du 14 Mai 2014 :

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2014/05/14/a-qui-le-pape-baise-les-mains-5369477.html

 

 

"Dans l’Eglise de Dieu tout le monde n’est pas malade d’homophobie" Michele de Paolis

Mettons-nous dans la peau d’un gars ou d’une fille qui se découvre homosexuel. Peut-être ont-ils déjà vécu l’expérience amère du rejet et de la moquerie du groupe de leurs propres camarades.

Cependant ils sentent fort en eux un désir de vie spirituelle, le désir d’en apprendre davantage au sujet de Jésus et de l’Evangile, mais ils se heurtent au mur de caoutchouc de prêtres ou de religieux qui les rejettent, considérant leur situation comme « péché » ou « contre nature ». Que faire ?

Je conseille à ces jeunes amis de prendre courage, parce que tout le monde, dans la sainte Eglise de Dieu, n’est pas malade d’homophobie.

Ce n’est pas vrai que vous êtes dans le péché, parce que Dieu vous aime et il a mis en vous cette tendance : c’est un don qu’il vous a fait. C’est votre « nature », qui doit être acceptée et respectée.

Vous n’êtes pas malades, vous n’avez pas à « guérir » de cette tendance.

"Dans l’Eglise de Dieu tout le monde n’est pas malade d’homophobie" Michele de Paolis

 

Vouloir faire de vous des « hétérosexuels » serait vous pousser vers quelque chose de « contre nature » et vous deviendriez des psychopathes malheureux.

Nous devons nous mettre en tête que Dieu, notre Père, veut que nous, ses fils, nous soyons heureux, que nous grandissions dans la joie, faisant fructifier tous les dons que Lui a mis dans notre « nature » !

Dieu veut que vous fassiez grandir votre personne dans un réseau de relations empreintes d’amour vrai, d’« agapè », c’est-à-dire d’amour comme don joyeux.

Vous avez le droit de chercher un partenaire qui partage avec vous des relations de cette qualité. Soyez tranquilles : là où est l’agapè est Dieu. Vivez l’amour avec joie.

Et nous devons avoir patience envers notre mère l’Eglise. Son attitude avec les homosexuels va changer. Déjà sont nées de nombreuses initiatives en ce sens.

"Dans l’Eglise de Dieu tout le monde n’est pas malade d’homophobie" Michele de Paolis

En Italie, des groupes d’homosexuels chrétiens ont des contacts occasionnels avec les diocèses, empreintes généralement de cordialité. Parfois, l’évêque local nomme un responsable diocésain pour ce type de dialogue.

Par exemple, à Turin, les délégués diocésains pour le dialogue avec les groupes de croyants homosexuels sont don Walter Danna et don Ermis Segatti.

A Turin a été récemment constitué un Centre de documentation sur la foi et l’homosexualité intitulé « Ferrucio Castellano »*. D’autres groupes ont développé des partenariats avec des diocèses. Cette approche a été réaffirmée par le président de la CEI le cardinal Angelo Bagnasco, quand, parlant des homosexuels, il a déclaré que l’Eglise travaille avec « l’esprit et la pratique d’un accueil total et convivial de toutes les personnes ».

Les réunions de groupe ont généralement lieu en deux parties. La première présente un thème biblique, et suit une discussion basée sur des expériences personnelles. Dans la seconde partie nous prions ensemble.

A Emmaüs personne n’est rejeté ou retiré de la communion avec Jésus.

"Dans l’Eglise de Dieu tout le monde n’est pas malade d’homophobie" Michele de Paolis

Le 6 mai 2014, le pape François vient concélébrer l'Eucharistie avec le prêtre Michele de Paolis et lui embrasse la main, tout un symbole.

Peu de temps auparavant il avait déclarer à propos des homosexuels :

"Qui sommes nous pour juger".

"Dans l’Eglise de Dieu tout le monde n’est pas malade d’homophobie" Michele de Paolis"Dans l’Eglise de Dieu tout le monde n’est pas malade d’homophobie" Michele de Paolis
Repost 0
Published by jeanrossignol - dans Italie
commenter cet article
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 01:31

 

Sotchi, Vladimir Luxuria a été arrêtée par la police alors qu'elle brandissait un drapeau gay

 

traduction de l'article de Il Messaggero.it du Lundi 17 Février :

http://www.ilmessaggero.it/PRIMOPIANO/ESTERI/vladimir_luxuria_sochi_arrestata/notizie/523283.shtml

 

 

comicashow-vladimir-luxuria-2145872649.jpg

 

 

L'ancien député avait une pancarte qui disait: "Etre gay est OK"

 

 

Ce matin elle avait annoncé dans un tweet, qu'elle était arrivée à Sotchi :

"Aux couleurs arc en ciel, à la face de Poutine." disait le tweet de Vladimir Luxuria

 

 

201027939-86425af8-1b3a-47f0-80ad-63133afa2b02.jpg

 

 

 

Mais le soir, Vladimir Luxuria, représentant historique du mouvement homosexuel et transsexuel italien, a été arrêtée et détenue par la police sur la base de la nouvelle loi russe qui punit la soi-disant «propagande gay» et est maintenant dans une cellule de sécurité.

"Libérée" quelques heures plus tard, autour de 23h40, heure italienne:

« Elle m'a envoyé un texto, me disant qu'elle quittait le poste de police et qu'elle était bien. Demain, cependant, elle assistera aux Jeux et ne quittera pas la ville, ». nous a dit Fabrizio Marrazzo, porte-parole du Centre Gay.


L'ARRESTATION

Pour faire connaître sa détention, l'ancien parlementaire du PRC, Imma Battaglia, président d'honneur de l'association Dì Gay Project a expliqué: "Vladimir est allée à Sotchi pour suivre les Jeux et protester contre la loi anti-gay de Poutine. Elle portait un drapeau arc-en-ciel avec les mots en russe «Etre gay c'est OK".

Luxuria, explique Battaglia "a été capturée et emmenée en prison immédiatement, elle est maintenant seule dans une pièce avec des néons dans le visage et ils l'interrogent ... J'ai demandé de l'aide. J'ai pu l'appeler au téléphone pendant quelques minutes. Ensuite, la ligne s'est affailie, et quand j'ai essayé d'appeler son téléphone portable, elle ne le prenait plus. C'était toujours déconnecté. La dernière chose qu'elle m'a dit était: "Aidez-moi" »

"J'ai été pris avec le drapeau, a déclaré Luxuria au téléphone en parlant à Battaglia, ils m'ont mis à l'écart. Ils m'ont enfermé dans une pièce et ne parlaient qu'en russe et ne m'ont pas aidé à comprendre quoi que ce soit ".

La même Battaglia a également alerté le Ministre des Affaires étrangères, Emma Bonino qui a affecté l'affaire au consul italien à Sotchi (dans un tweet, la ministre a déclaré qu'ils avaient déclenché une cellule de crise).

"Bonino a dit : à Sotchi, nous avons une cellule de crise, selon le conseiller, celle ci va maintenant faire le tour des commissariats de police pour savoir où elle a été prise. Emma m'a dit de me reposer et m'a assuré que nous allions la retrouver."

Le tweet de Emma Bonino

 

1-copie-1.JPG

 

 

 

Vladimir Luxuria était à Sotchi pour réaliser avec Pio et Amedeo un documentaire pour le programme de télévision 'Reservoir Dogs' consacré aux questions homosexuelles en Russie et le débat houleux pendant les Jeux olympiques contre les lois restrictives de Poutine.

"Ils étaient à Sotchi pour nous pour plusieurs jours, a confirmé à ANSA David Parenti de Reservoir Dogs - et quand elle a été arrêtée, elle était seule et non avec Pio et Amedeo."

"Pour le moment, continuent ses proches, elle est toujours en détention. Elle n'est pas dans l'hôtel que nous avions réservé et nous espérons une libération rapide. Demain, nous allons essayer de mieux comprendre comment aller de l'avant. Les deux ont été envoyés à l'hôtel, il n'y a pas de raison de s'inquiéter". 

 

LES REACTIONS

"Luxuria est isolée et soumise à un traitement brutal, a déclaré Fabrizio Marrazzo, porte-parole du Centre Gay. Nous demandons une intervention urgente et immédiate de la ministre Bonino, nous sommes prêts pour tout type de mobilisation, elle ne sera pas libéré immédiatement ".

L'ancien membre du Congrès, dit Marrazzo, risque jusqu'à 15 jours de détention, en plus de l'expulsion. "Je viens de parler avec Bonino, rassurez-vous", a tweeté l'ancien parlementaire Paola Concia, tandis que le sénateur Sergio LoGiudice a exhorté le ministre à intervenir contre "l'arrogance de Poutine."

"Rebelle, libre, sans crainte des gendarmes de la morale d'Etat. Merci à Vladimir", dit le tweet de Nichi Vendola.

Alessandro Zan, parlementaire du Sel , annonce qu'il est prêt à partir pour la Russie : "Le geste de dénonciation par Vladimir du manque de respect des droits humains et civils est exemplaire. Tous les amis italiens de Poutine et Berlusconi devront y réfléchir. Il serait important également qu'il y ait à ce moment un message du président Napolitano.

Si Luxuria n'est pas libéré dans les prochaines heures, je suis prêt à partir pour la Russie et j'adresse une invitation aux députés qui veulent me rejoindre. "

 

LA MOBIISATION

Alors que sur Twitter le Centre Gay a lancé le hashtag #luxurialibera, demain à 20h certaines organisations gay ont appelé à un sit-in devant l'ambassade de Russie, sur l'avenue Gaeta, "pour exprimer la solidarité avec Vladimir et tous les militants et les lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres de Russie qui voient leurs droits et leurs dignités piétinés tous les jours, et leur sécurité personnelle mise sans cesse en danger." 

 

______________

Repost 0
Published by jeanrossignol - dans Italie
commenter cet article